We.You.
layer Created with Sketch.
project-layer Created with Sketch.

Condorcet

Etablissement Public de Coopération Scientifique de Condorcet
You.
  • EnseignementÉquipement
  • 2019
  • Aubervilliers, 93, France
  • 21 900 m²

Campus universitaire de Condorcet : Cité des humanités et des sciences sociales.

Le Campus Condorcet s’inscrit dans un territoire faisant l’objet d’importantes opérations de rénovation urbaines conduites par les différents acteurs du territoire: la Ville de Paris, la Communauté d’agglomération Plaine-Commune et les Communes d’Aubervilliers et de Saint-Denis, ainsi que le Département et la Région.
Compte tenu de la masse critique d’équipements et de population, avec à termes la présence quotidienne de près de 15.000 personnes, le Campus Condorcet est par nature un projet urbain et supporte une responsabilité singulière dans l’aménagement du Sud de la plaine et dans la bonne articulation Est-Ouest du territoire. Lacoudre/Patriarche a la charge de deux bâtiments exemplaires le long du Cours des Humanités; un bâtiment de recherche (Bât 3), le siège de l’EPCS, institution fondatrice et l’Hôtel à Projets.

Le bâtiment de l’Hôtel à Projets et siège de l’EPCS se compose : D’un « socle urbain » en RDC en retrait, comprenant le poste de sureté/sécurité du campus, De cinq niveaux de plateformes de recherche de l’Hôtel à projet surmontés de deux étages administratifs de l’EPCS avec sa terrasse accessible et sa salle du conseil. Les locaux de logistique de l’EPCS/Hôtel-à-projet sont regroupés au sous-sol avec les locaux techniques propres au bâtiment. Ils sont accessibles par un monte-charge.

Le bâtiment de Recherche RECH3 s’intègre dans la stratégie urbaine du Parc du Campus « dont la typologie singulière est issue de la recherche d’adéquation entre exigence d’un fonctionnement favorable au partage, et celle d’une emprise au sol raisonnable, permettant leur répétition sérielle tout en ménageant des passages, des porosités. Un dialogue s’institue entre le sol commun et ces bâtiments : les porosités et transparences extirpent les chercheurs de leur bureau vers l’animation de la ville arborée, le monde de la recherche s’ouvre et se laisse voir ».

CLIENT
ADIM CONCEPTS
ÉQUIPE
  • Lacoudre/Patriarche (Architecte Bâtiment de recherche 3 et EPCS)
  • Agence TER (Paysagiste-urbaniste-coordinateur)
  • Brunet et Saunier (Architecte Bâtiment de recherche 1)
  • Antonini Darmon (Architecte INED)
  • Agence K (Architecte Centre de conférence)
  • Jean-Christophe Quinton (Architecte Maison des chercheurs, associations)
  • WSP (Lots techniques)
  • Oasiis (HQE)
  • Betip (VRD)
FLEX

De la mise en scène du showroom à la peau métallique des façades, l'architecture se veut malléable et évolutive afin de répondre aux diverses fonctions du bâtiment.

Les porosités et transparences extirpent les chercheurs de leur bureau vers l’animation de la ville arborée, le monde de la recherche s’ouvre et se laisse voir.
Les porosités et transparences extirpent les chercheurs de leur bureau vers l’animation de la ville arborée, le monde de la recherche s’ouvre et se laisse voir.

Le bâtiment de l’Hôtel à Projets et siège de l’EPCS est constitué de « strates », se superposant verticalement les unes aux autres :

• Le « socle urbain commun » est taillé pour épouser la limite de l’axe piétonnier et préserver les vues et perspectives dès la sortie du GED sur la partie Sud du Cam-pus.

• Le hall et la salle de réunion, mutualisés par les deux entités fonctionnelles principales, ainsi que les bureaux logistiques et le poste central de sécurité / sureté du site.

• Les cinq étages de plateformes de re-cherche de l’Hôtel à Projets s’organisent autour d’un noyau central qui regroupe circulations verticales et services. Les plateaux des bureaux se déploient autour des noyaux. Les bureaux sont libres de toutes contraintes structurelles et de réseaux, flexibles, modulables, et s’adaptant aux futures utilisations.

• L’EPCS s’organise sur les deux derniers étages avec la salle du conseil en double hauteur comme un «phare» sur le campus.

Les porosités et transparences extirpent les chercheurs de leur bureau vers l’animation de la ville arborée, le monde de la recherche s’ouvre et se laisse voir.
Les porosités et transparences extirpent les chercheurs de leur bureau vers l’animation de la ville arborée, le monde de la recherche s’ouvre et se laisse voir.
Did you like this project ?

Ajouter à votre liste de téléchargement
pour lire la description complète du projet au format PDF