go back
Accueil » Blog » Interview Christophe LECUELLE, Architecte Patriarche & Co.

Interview Christophe LECUELLE, Architecte Patriarche & Co.

Interviews 21/04/10 | 16:39

CHRISTOPHEQuel a été ton parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Christophe Lecuelle : J’ai d’abord fait un bac D (biologie), puis l’école des Beaux Arts à Dijon. Je me suis orienté vers un cycle court qui préparait au diplôme National d’Art et Technique, option design du cadre bâti : ce cycle concernait tout l’espace intérieur des magasins, villas… et design d’objet. J’étais loin d’une formation d’architecte à la base !

Après mon diplôme, j’ai fait mon service militaire ! A la sortie de celui-ci, je ne trouvais pas vraiment de travail et j’avais envie de continuer les études. J’ai donc fait l’école d’architecture à Lyon, pendant 5 ans.

Est-ce que ce côté artistique intervient dans tes œuvres aujourd’hui ?

CL : Plus ou moins, c’est complètement différent. Aujourd’hui, nous avons perdu ce côté artistique que l’on avait en phase esquisse. Par contre, pour le choix des couleurs et de l’aménagement, le côté esthétique sert forcément ! En architecture, tu as plus de contraintes qu’un peintre… On a le coté fonctionnel, technique et réglementaire qui ressort.

A quel moment as-tu su que tu serais architecte ?

CL : Déjà tout petit, j’étais fasciné par la construction de la maison de mes parents. Je voulais être maçon ! Au collège, je faisais beaucoup de dessin, c’est pour cela que je me suis orienté vers le design d’intérieur.

Pourquoi avoir choisi Patriarche & Co ?

CL : J’ai connu l’agence grâce à Xavier Patriarche. On était à l’école d’architecture ensemble ! L’ambiance m’a plu, les personnages également. En 2002, j’ai eu l’occasion de travailler pour l’agence de Lyon sur des projets comme Boiron. Ça m’a tout de suite plus, la simplicité des formes, la taille des projets, leur importance, leur diversité… et les conditions de travail !

Sur quel projet as-tu préféré travailler depuis ton arrivé à l’agence ?

Le projet de la croix rouge ! C’est un centre de soins qui se trouve à St Alban Leysse. Dans ce centre de rééducation, on accueille des jeunes et des moins jeunes qui ont eu un accident. C’est également une unité pour les malades d’Alzheimer, pour les personnes qui sortent du coma, et pour les pathologies polychromatiques… Réapprendre suite à un handicap à utiliser une douche, faire la cuisine… Ce projet est extra car il touche à des tas de domaines ! On retrouve aussi bien le côté humain que le côté social ou le côté technique du projet !

Nous travaillons sur une partie en bâtiment neuf et sur une partie rénovation pour un hôpital de jour. C’est un grand centre de 7000m² !

Le choix d’un matériau ? Pourquoi ?

Le bois. C’est un matériau chaleureux et renouvelable… Je le choisis pour ses caractéristiques thermiques. J’aime beaucoup le verre également, pour sa transparence. En général, les matériaux qui s’utilisent de manière brut : le bois, l’acier, le verre.

Un rêve à réaliser ?

Un musée d’art contemporain. Ou… ma maison ! C’est un peu plus facile…